Le bokeh pour les nuls

Bokeh-illustration

En ce deuxième article de l’Anne j’ai décidé de vous écrire un article afin de compléter la base de connaissances du site. Aujourd’hui on va parler du bokeh vous en avez peut etre déjà entendu parler mais je vous propose de le découvrir au cours de cette article.

Le bokeh a quoi ça correspond ?

Le Bokeh est m un terme japonais qui désigne les formes plus ou moins harmonieuses créées dans le flou d’arrière-plan par le diaphragme de l’objectif. Le bokeh désigne le flou de profondeur de champ, d’arrière ou de premier plan. La qualité de ce flou vient du savoir faire du photographe, de son placement par rapport au sujet et du fond, mais aussi beaucoup des objectifs. Pour visualiser le Bokeh d’un objectif, le plus simple est de prendre en photo des sources lumineuses ou des gouttes de rosée par exemple. On voit alors apparaitre des formes plus ou moins rondes et floues à l’arrière plan. La douceur, le moelleux et la forme de ces tâches va déterminer la qualité du Bokeh.Cette technique sera parfaite pour faire de beaux portraits ou de jolies photos de tables de Noël .

Créer un Bokeh le mode d’emplois

 Il suffit de créer un fond flou derrière votre sujet. Pour cela 8 facteurs sont déterminants :

  • La taille du capteur : plus il est grand, plus doux est le flou d’arrière-plan
  • La focale de votre objectif : plus elle est longue et plus le fond sera flou
  • l’ouverture de votre objectif – plus elle est grande et plus le bokeh sera important et moelleux
  • la distance appareil / sujet – plus elle est petite et plus le fond sera flou
  • la distance sujet / fond – plus elle est importante et plus le fond sera flou
  • la forme et le nombre des lamelles de diaphragme de votre objectif
  • la direction de la lumière – le contrejour c’est idéal
  • la couleur et l’éclairage du fond

Au niveau des conseils de réalisations ils sont les suivants :

  • Choisissez un sujet placé dans un environnement contrasté (teintes ou luminosité)
  • Éloignez-le autant que possible des premiers et arrière-plans
  • Approchez-vous de votre sujet
  • Ouvrez le diaphragme en surveillant la profondeur de champ.

Voici les facteurs déterminants pour déterminer un bokeh. Une foi que cela est le mode d’emplois la clef du bokets réside dans le flou et le principe d’arriére plan disponible dans mon ebooks gratuit .

Le flou

. Lorsqu’elle est à la bonne distance du sol, les rayons se concentrent en un même point qui devient vite incandescent. Si la loupe est plus haute ou plus basse, la chaleur est diffusée sur un cercle trop large pour provoquer l’embrasement des brindilles.

Vous avez tous un jour ou l’autre joué à Robinson Crusoé, vous allez donc facilement comprendre ce qui suit. Lorsque vous faites la mise au point, c’est un peu comme si vous bougiez la loupe. Une formule mathématique permet de calculer le diamètre théorique de la tache floue. Le bokeh ne regroupe pas seulement les flous d’arrière et avant plan. Il exprime également leur apparence. On parlera par exemple d’un bokeh doux, moelleux, crémeux en opposition à un bokeh rugueux ou nerveux. Analysons les paramètres qui influent sur cet aspect. Ces paramètres se matérialise par une forme de tache que l’on aperçoit flou un peu comme une tache de couleur. La forme de la tache a un rôle important dans le rendu de la zone floue. Elle dépend du nombre et de la courbure des lamelles qui constituent le diaphragme.

A pleine ouverture, les lamelles disparaissent. Sur tous les objectifs, l’ouverture est alors circulaire. On pourrait penser que dans ces conditions, tous les bokeh se valent. Il n’en est rien. C’est en réalité toute la conception de l’objectif qui entre en ligne de compte, sa formule optique, la qualité de ses verres, du traitement de surface.

Bokeh et focale

Plus la focale est longue et plus il est facile de faire des taches harmonieuses. Apparait alors un paradoxe qu’il faut absolument toujours avoir en tête, il faut s’éloigner du sujet pour mieux le photographier de près. Votre profondeur de champ à diaphragme identique sera inchangée, mais la transition vers la zone floue sera beaucoup plus douce. Sans modifier la netteté du sujet, vous aurez amélioré le rendu de l’espace négatif.

bokeh et ouverture

La forme de la tache floue reflète celle du diaphragme. Plus il est fermé et plus elle est petite. Elle se fond alors d’autant plus difficilement avec sa voisine que ses contours sont également plus nets. Joli bokeh rime souvent avec diaphragme ouvert.

Bokeh et distance de mise au point

A focale identique, il est donc plus facile d’obtenir un bokeh moelleux en s’approchant de son sujet. Gardez toutefois à l’esprit qu’il faut avant tout utiliser la focale la plus longue possible pour un cadrage donné Plus le sujet est gros et plus il est préférable d’utiliser une longue focale.

arrière-plan

La tache floue s’étend lorsque son point source s’éloigne du plan de mise au point. Il faut donc autant que possible décoller le sujet de son environnement pour que ce dernier soit le plus fondu possible. Lorsque la distance entre le sujet et l’arrière-plan est très supérieure à la distance de mise au point, il est même possible de rendre le fond uniforme, comme sur la photo ci-dessous. Il faut bien évidemment que les taches aient la même luminosité et la même couleur.

Bokeh et lumière

Si votre fond est constitué d’un grand mur blanc, il est évident que vous n’en ferez jamais un joli bokeh. La source doit présenter un contraste des teintes ou des luminosités pour que les taches se fondent entre elles sans pour autant devenir invisibles.La lumière du soleil filtrée en fin de journée par les branchages est une bonne occasion d’aller chercher un joli bokeh. Lorsque le soleil est proche de l’horizon, sa lumière dorée réchauffe les couleurs. Les photographes urbains utiliseront quant à eux les phares des voitures, les enseignes lumineuses.

Pour aller plus loin sur le bokeh c’est ici. Et si tou souhaite voir mes dessin c’est ici.

Laisser un commentaire